Tereos Menu Search

Tereos transforme des matières premières agricoles en sucre, en alcool et en amidon.

06 mars 2017
Tereos soutient la réalisation du canal Seine-Nord Europe

Pour accompagner le développement des exportations et la décarbonation des transports, Tereos soutient la construction du canal Seine-Nord Europe, dont les travaux devraient débuter en 2017.

En France, de nombreux sites industriels Tereos sont situés à proximité de voies navigables. Une opportunité pour le Groupe qui transporte déjà chaque année par voie d’eau plus de 1 million de tonnes de produits secs en vrac et environ 250 000 m3 d'éthanol, un chiffre en croissance régulière. Dans ce contexte, le canal Seine-Nord représente un maillon intéressant pour le transport fluvial vers les grands ports stratégiques de l’Europe du Nord.

Le canal Seine-Nord Europe doit en effet relier le bassin de la Seine à celui de l'Escaut sur un tracé de 100 km. Il pourra accueillir des barges de 4 400 tonnes (l’équivalent de 220 camions de 20 T). La mise en service est prévue à l’horizon 2024-2025. Avec 6 sites Tereos à proximité du futur canal, l’usage fluvial devient plus pertinent que jamais pour s’approvisionner et acheminer les productions du Groupe.

Un atout pour l’export

En 2017, avec la libéralisation du marché européen du sucre induite par la fin du régime des quotas, Tereos va augmenter sa production de sucre et développer ses ventes à l’export. La création d’une plateforme de conditionnement et de logistique sur le site d’Escaudoeuvres, près de Cambrai dans le Nord, courant 2017, viendra renforcer la capacité export du Groupe. Escaudoeuvres étant situé au bord de l'Escaut et proche de la future plateforme multimodale de Marquion, grâce au canal, le sucre pourra rejoindre les ports du Nord de la France et du Benelux avant d’être exporté vers l’Afrique et le Moyen-Orient. Le canal constitue également une opportunité pour le site de Nesle, qui doit accueillir l’une des 2 principales plateformes multimodales en bord de canal.

Une empreinte carbone réduite

Acteur industriel majeur, Tereos poursuit sa croissance tout en limitant son impact environnemental. Le transport fluvial lui permettra de concilier croissance des volumes transportés et maîtrise des émissions liées au transport : au total, le transport fluvial permettra à Tereos d’économiser 2 000 tonnes de CO2 et 720 tonnes de gasoil sur la hausse de volumes à venir. 

Pour aller plus loin

Entretien stratégique : Tereos, un groupe solide
RSE : Construire des relations solides et durables
R&D : Tereos développe les solutions du futur
Historique : Aux origines d’un groupe coopératif français