Tereos Menu Search

Développement local

Transformateur de matières premières agricoles, Tereos est fortement ancré dans les territoires et contribue activement à la dynamisation de la vie économique locale avec ses implantations dans 16 pays et ses 49 sites industriels.

Le Groupe entretient un lien fort avec le monde agricole et son environnement local : betterave, canne à sucre, pomme de terre, luzerne et manioc sont achetés directement auprès des producteurs, à proximité des implantations industrielles. L'approvisionnement en céréales en Europe se fait par le biais des coopératives ou organismes stockeurs partenaires, en favorisant les circuits courts.

Employeur majeur, notamment en milieu rural, Tereos s’attache à la promotion d’un emploi qualifié et à la formation de ses collaborateurs, contribuant ainsi au développement du tissu économique et social. Le Groupe s’est aussi engagé dans différents programmes pour apporter son support aux populations locales

3 programmes prioritaires de développement local : santé, éducation et environnement

Focus

Mozambique : revitaliser une zone rurale

Au Mozambique, à Marromeu, le groupe Tereos est le principal employeur. Il s'est engagé dans de nombreux programmes pour améliorer les conditions de vie des populations et revitaliser cette zone rurale reculée.

  • Développement d’infrastructures routières, d’accès à l’eau et réhabilitation de l’hôpital du district
  • Participation à la construction d’une école secondaire qui pourra accueillir entre 600 et 800 élèves
  • Affectation de terres (60Ha pour démarrer) à la mise en place de culture vivrières pour la population locale

 

Lillers : activité de reboisement

  • À proximité de la sucrerie de Lillers, dans le Pas-De-Calais, 70Ha appartenant à Tereos sont en cours de reboisement
  • Ces terres classées zone naturelle d’intérêt écologique faunistique et floristique, vont être reboisées suivant un plan de 15 ans en accord avec la plateforme ARBRE.
  • En 2015, les élèves de l’école Notre-Dame de L’Assomption de Bavay ont replanté 5Ha soit 6000 arbres d’essences nobles