Développement durable

Industrie positive

En tant qu’acteur majeur industriel, réduire notre impact environnemental et valoriser nos matières premières font partie de nos principales responsabilités. C’est pourquoi nous avons décidé de placer l’économie circulaire au cœur de nos pratiques afin de valoriser nos résidus de végétaux en nouvelles ressources.

La démarche de progrès dans laquelle Tereos est engagé repose sur deux axes : économiser les consommations d’eau et d’énergie et développer de nouvelles valorisations pour les résidus non alimentaires dans nos usines. Pour atteindre ces objectifs, nous mettons l’économie circulaire au cœur de nos actions, afin de développer un modèle d’industrie positive.

Cette logique d’économie circulaire nous permet de limiter nos impacts environnementaux à travers la réduction des émissions de gaz à effet de serre et l’augmentation de la part des énergies renouvelables, tout en améliorant notre performance industrielle et commerciale.

Par ailleurs, le Groupe s’engage pour économiser la consommation d’eau, améliorer son recyclage, et pour la valorisation des fibres et protéines en alimentation animale.

cuves_reunion

“Albioma et Tereos travaillent ensemble depuis plus de 20 ans sur la transition énergétique de La Réunion. La coopération des équipes des sucreries de Bois-Rouge et du Gol avec celles de nos centrales thermiques assure la valorisation de la bagasse produite par Tereos dans des conditions exceptionnelles de rendement. Cela nous permet d’atteindre un ratio d’export d’électricité de près de 120 kWh par tonne de canne broyée, l’un des plus élevés au monde.”

Frédéric Moyne

Directeur Général d’Albioma, Producteur d’énergie renouvelable à base de biomasse, Île de La Réunion

Exemples d’actions en faveur d’une industrie positive

Tereos et les caramels Nigay misent sur les synergies industrielles

Une parcelle du site Tereos de Nesle a été cédée à la société Nigay, spécialiste du caramel, permettant de relier directement le site de production du groupe Nigay à l’usine Tereos de Nesle pour son approvisionnement en glucose et pour l’utilisation des utilités en partage. Cette unité de production au cœur du bassin de transformation de matières premières agricoles est nécessaire à la confection des produits Nigay : le saccharose extrait de la betterave et les sirops de glucose issus de l’amidon de blé et de maïs.Ce partenariat industriel approvisionne l’usine Nigay directement en glucose par un « tuyau » reliant les deux sites, sans engendrer de transport. Tereos traite également les effluents de l’usine. Ces synergies permettent d’optimiser le traitement de l’eau et les flux. La logistique est aussi importante pour les produits finis. Le potentiel du port fluvial de Nesle permet d’expédier les containers grâce au transport multimodal, un mode de transport pratiqué depuis de nombreuses années afin de réduire l’empreinte carbone.

Un circuit vertueux de l’utilisation de l’eau

Une betterave contient 75% d’eau. C’est en volume la première production d’une sucrerie ! Tereos s’emploie de longue date à valoriser au maximum cette ressource naturelle dans ses usines. L’eau extraite de la betterave est stockée dans des bassins avant d’être réintroduite dans le process de transformation. Une partie de cette eau riche en éléments fertilisants va également irriguer les terres cultivées à proximité des sucreries. C’est le principe de la fertirrigation (fertilisation et irrigation). Cinq sites Tereos, dont la sucrerie de Boiry, utilisent cette technique qui apporte un double bénéfice aux agriculteurs. Elle leur évite de puiser dans le milieu naturel et apporte aux cultures des éléments riches en minéraux.

Résidus : rien ne se perd tout se transforme

La valorisation des résidus est un engagement fort de Tereos, qui a placé l’économie circulaire au cœur de son activité de production et de transformation de la matière première. En 2017, Tereos, Nestlé et le Groupe Bonduelle se sont associés au sein d’un groupement industriel d’entreprises pour alimenter en matières premières agricoles la nouvelle unité de méthanisation du Groupe Vol-V dans la Somme. C’est l’opportunité pour Tereos de valoriser ses résidus de betterave sous forme de biogaz ou d’épandages agricoles, répartis sur les terres des 30 agriculteurs participant à ce projet.