Tereos Menu Search

Tereos transforme des matières premières agricoles en sucre, en alcool et en amidon.

07 mai 2019
10 choses à savoir sur la méthanisation

Tereos traite et valorise ses résidus organiques grâce à la méthanisation. Découvrez les 10 choses à retenir sur cette technologie innovante.

 

L’économie circulaire est placée au cœur de l’activité de production de Tereos et la valorisation des effluents (eaux usées ou déchets liquides) est un engagement fort de Tereos. Dans ce cadre, le Groupe a recours à la méthanisation, une technologie qui permet de valoriser ses effluents pour produire notamment du biogaz. Focus sur ce procédé qui contribue au développement des énergies renouvelables.

 

1. La méthanisation est un procédé biologique basé sur la dégradation par des bactéries (ou des micro-organismes) de la matière organique. Cette réaction provoque notamment du biogaz, un mélange gazeux saturé en eau au pouvoir énergétique important.

2. En méthanisation industrielle, entre 60 et 70 % de la matière organique se transforme en méthane (CH4) , principale composante du biogaz, le reste est principalement du CO2 et de l’eau. Cette réaction est optimale dans un environnement avec un taux d’oxygène nul, une température de 37°C (proche de celle du corps humain) et un pH neutre.

3. Tout effluent ou résidu potentiellement biodégradable peut être placé dans un « méthaniseur » pour produire du biogaz. Cette technologie est particulièrement utilisée dans le secteur de l’agriculture, au total, 4 secteurs utilisent cette technique pour les effluents : agricole, industriel, déchets ménagers et les déchets produits par les stations d’épuration.

4. Cette énergie est locale et renouvelable. Elle peut être utilisée pour la production d’électricité à travers un moteur de cogénération et pour produire de la chaleur (uniquement via une chaudière). Elle permet également la production d’un carburant pour véhicules ou d’injection dans le réseau de gaz naturel après épuration poussée. Tereos valorise le biogaz afin de générer de l’énergie pour ses propres sites, en l’incorporant dans ses chaudières après un traitement spécifique, indispensable pour éviter la corrosion des équipements, et se conformer aux normes de rejets atmosphériques.

5. La méthanisation est au service de la transition énergétique, elle permet une diminution des émissions de gaz à effet de serre car le biogaz est utilisé régulièrement à la place d’énergies fossiles comme le pétrole, le gaz, fioul ou charbon.

6. Il existe deux principales technologies de méthanisation : un procédé est dédié au traitement des effluents qui permet de créer du biogaz, via des méthaniseurs, avant rejet au milieu naturel en rivière. L’autre procédé libère un résidu appelé le « digestat » en plus de fabriquer du gaz. Tereos exploite ces deux technologie mais cette dernière est d’autant plus utilisée car elle produit un digestat aux propriétés agronomiques intéressantes qui peut servir notamment d’engrais à la place des engrais chimiques.

7. Les sites d’Artenay (en France) et de Dobrovice (en République tchèque) ont installé des « méthaniseurs » pour les vinasses. Ils sont issus de la production d’alcool à partir de betterave sucrière de Tereos et sont transformés en biogaz. Les méthaniseurs permettent de couvrir une grande partie des besoins en énergie des distilleries durant la campagne.

8. En 2017, Tereos, Nestlé ,et Bonduelle et Tereos se sont associés au sein d’un groupement industriel d’entreprises pour alimenter en matières premières la nouvelle unité de méthanisation du Groupe Vol-V dans la Somme, en France. Tereos peut ainsi valoriser ses déchets de process sous forme de biogaz ou d’épandages agricoles, répartis sur les terres des  agriculteurs participant à ce projet.

9. En France, trois sites de Tereos pratiquent la méthanisation d’effluents sur leurs station d’épuration : Origny, Lillers et Lillebonne. Le site belge d’Aalst utilise également cette technologie qui permet de fabriquer du biogaz, et d’épurer les effluents issus du process avant un rejet dans le milieu naturel. Les sites de Ceské Mezirici et de Dobrovice en République tchèque, de TSSI Redwood en Indonésie, de Teiling et Dongguan En Chine et de TSSB Palmital au Brésil, utilisent également cette technologie.

10. Les technologies de méthanisation peuvent varier et différer selon les zones géographiques et les superficies disponibles. Début 2017, Tereos a lancé un projet de « méthanisation lagunaire » au Brésil sur son site de Palmital. Cette amidonnerie de maïs dispose de grands bassins afin de traiter ses effluents grâce aux fortes températures extérieures, et peut ainsi créer du biogaz. Pour faire une comparaison, le méthaniseur du site d’Origny peut traiter environ la même charge de pollution organique sur une superficie quinze fois inférieure.

* Sources : ademe.fr

 Rapport DD Tereos 2016

 Rapport DD Tereos 2018

 Tereos.com : https://tereos.com/notre-politique-dinnovation/energie

 

Pour aller plus loin

Entretien stratégique : Tereos, un groupe solide
RSE : Construire des relations solides et durables
R&D : Tereos développe les solutions du futur
Historique : Aux origines d’un groupe coopératif français