Tereos Menu Search

Tereos transforme des matières premières agricoles en sucre, en alcool et en amidon.

17 août 2018
Décision du Conseil de Surveillance de Tereos

Message d'erreur

Notice : Undefined index: disabled_javascripts dans eu_cookie_compliance_page_build() (ligne 306 dans /opt/www/tereos/sites/all/modules/contrib/eu_cookie_compliance/eu_cookie_compliance.module).

Le Conseil de Surveillance de Tereos composé de 15 agriculteurs élus s’est réuni le 9 août 2018 pour entendre Messieurs Gilles Bollé, Gérard Clay et Xavier Laude, anciens membres du Conseil de Surveillance. Ils font l’objet d’une procédure d’exclusion pour avoir mené une campagne de diffusion d’informations fausses ou mensongères, systématique et publique. Cette procédure est prévue par les statuts pour les coopérateurs ayant nui ou tenté de nuire sérieusement aux intérêts de la coopérative ou de ses coopérateurs par des actes injustifiés.

Après les avoir entendus et après en avoir délibéré, le Conseil a décidé à l’unanimité de mettre fin aux relations entre le groupe coopératif et Messieurs Bollé, Clay et Laude.
Le Conseil de surveillance considère avoir pris une décision exceptionnelle compte tenu de raisons exceptionnelles, à savoir la gravité des faits commis par les coopérateurs concernés. Cette décision est en effet justifiée par le discrédit porté à la réputation de la coopérative et de ses coopérateurs par la diffusion, dans les médias, d’informations délibérément trompeuses ou mensongères sur la situation de Tereos. Le Conseil de Surveillance n’a évidemment sanctionné ni la liberté d’expression, ni même le cours de débats internes mais le dénigrement public, systématique et mensonger destiné à affaiblir la coopérative vis-à-vis de ses partenaires, en période de négociations commerciales avec ses clients, et à jeter le discrédit sur ses organes. Il est rappelé que, par sa nature coopérative, Tereos est soumise à un contrôle et à des règles prudentielles plus exigeantes qu’une entreprise ordinaire.

François Leroux, Président du Conseil de Surveillance a tenu à souligner : « Les échanges exceptionnellement nombreux et approfondis menés ces 18 derniers mois au sein de notre coopérative ont permis à chacun d’exprimer son point de vue et d’obtenir toutes les réponses détaillées aux questions posées. A l’issue de ces échanges, des décisions ont été adoptées à la majorité et ces décisions s’imposent à tous dans l’intérêt des 12 000 coopérateurs de Tereos. Dans ces conditions, il n’est pas tolérable de mener une campagne de dénigrement public à partir d’informations fausses et trompeuses en portant atteinte à la réputation du Groupe et aux intérêts des coopérateurs en voulant faire croire que le Groupe ferait face à une situation financière difficile, ce qui est faux, ou en déformant publiquement la réalité des débats internes ayant eu lieu et des décisions prises par la coopérative. Nous regrettons cette situation, mais nous ne l’avons pas créée, nous ne l’avons pas voulue et les coopérateurs de Tereos en sont les victimes. Il était de notre devoir de sanctionner l’inacceptable. Tereos bénéficie d’une gestion transparente et professionnelle et de résultats solides malgré la crise que traversent tous les acteurs du secteur sucrier européen. Les fondamentaux économiques et financiers de Tereos, qui est devenu cette année le deuxième Groupe sucrier mondial, sont solides et résilients. La stratégie de diversification mise en place depuis des années a démontré son efficacité en contribuant à hauteur de 70% aux résultats opérationnels du Groupe. Le Conseil de surveillance et le Directoire sont au travail pour préparer la campagne qui débutera dans quelques semaines. »

Leur exclusion a été notifiée à chacune des personnes concernées par courrier ce jeudi 16 août, conformément aux statuts de la coopérative. Cette mesure est à effet immédiat et Tereos procèdera au remboursement de l’intégralité des parts sociales dans les délais prévus par les statuts de la coopérative.
En revanche, le Conseil de Surveillance, après avoir décidé l’exclusion de ces 3 coopérateurs a décidé de proposer le maintien du contrat liant Tereos à leurs exploitations jusqu’à la fin de la prochaine campagne betteravière 2018/2019.

Pour aller plus loin

Entretien stratégique : Tereos, un groupe solide
RSE : Construire des relations solides et durables
R&D : Tereos développe les solutions du futur
Historique : Aux origines d’un groupe coopératif français