Tereos Menu Search

Tereos transforme des matières premières agricoles en sucre, en alcool et en amidon.

25 février 2019
Plus d’1,6 tonne de sucre collectée !

Les dons seront bientôt distribués par les Banques Alimentaires ! Rencontre avec Didier Seguin, bénévole de l’association.

 

Beau succès pour cette deuxième campagne de récolte de sucre, menée en partenariat avec les Banques Alimentaires. Une initiative lancée pour la première fois en 2017, consistant à inviter les collaborateurs, qui reçoivent à l‘occasion des fêtes de fin d’année des colis de sucre, à en donner une partie au profit des Banques Alimentaires.

 

Retour sur ce geste solidaire largement suivi sur les différents sites Tereos avec Didier Seguin du service Ressources Alimentaires. Cet ancien collaborateur de Béghin Say, désormais bénévole pour les Banques Alimentaires, nous explique à quoi vont servir les nombreux dons. Un grand merci !

 

[3 questions à Didier Seguin – Bénévole et Chargé de mission au Service Ressources Alimentaires de la Fédération des Banques Alimentaires]

 

1.    Les Banques Alimentaires, à quoi servent-elles ?

 

Les Banques Alimentaires constituent le premier réseau d’aide alimentaire en France depuis plus de 35 ans. Il permet aux associations locales de préparer des repas pour les familles les plus démunies et de distribuer des marchandises à des personnes fragilisées ou isolées. Nous procurons un panel de dons correspondant à un équilibre nutritionnel qui permet aux populations démunies de se préparer des repas.

 

Nous avons essentiellement une fonction logistique en recevant des dons via nos 79 Banques Alimentaires et 29 antennes en France métropolitaine. Elles se chargent de la réception puis de la distribution de marchandises à des associations locales, qui travaillent notamment avec des Centres Communaux d’Action Sociale (CCAS). D’ailleurs, le sucre récolté chez Tereos à Lille est, par exemple, en cours de rapatriement et sera bientôt distribué.

 

Notre objectif est de nous procurer de la marchandise au maximum auprès d’entreprises comme Tereos afin de pouvoir utiliser les Fonds Européen d'Aide aux Démunis (FEAD) pour des denrées plus difficiles à obtenir, comme les protéines par exemple.  

 

2.    Et les dons des collaborateurs de Tereos ?

Au total, nous recevons et distribuons environ 110 000 tonnes de marchandises par an afin de venir en aide aux étudiants, aux personnes âgées ou isolées, par exemple avec des camions-épicerie dans des endroits difficiles d’accès, ou encore aux familles monoparentales dans le besoin.

Les collaborateurs de Tereos ont eu la générosité de donner plus d’1,6 tonne de sucre lors de cette campagne de récolte. Il s’agit d’un bon début pour nous qui avons besoin de 500 tonnes de sucre environ chaque année pour répondre à la demande. Le sucre est une denrée primordiale et nécessaire, tout comme l’huile et la farine. J’en profite pour adresser un grand merci aux collaborateurs de Tereos de la part des Banques Alimentaires, en espérant que ce soit le début d’une collaboration fructueuse !

 

3.    Quelle serait la prochaine étape de collaboration ?

 

Nous espérons que cette deuxième campagne de dons de sucre mènera à une troisième ainsi qu’à une coopération à long terme avec Tereos ! Nous pourrions également envisager la participation du personnel à la Collecte Nationale annuelle ou à des mécénats de compétences par exemple.

 

Tous les ans, en fin d’année, nous organisons une collecte sur plusieurs jours, dans toutes les grandes surfaces du pays, pendant laquelle des milliers de bénévoles récoltent des produits secs. Cet événement permet de récolter à peu près 10 % de ce que l’on distribue dans l’année et nous avons toujours besoin d’un coup de main.

 

Pour en savoir plus sur l’organisme, rendez-vous sur le site des Banques Alimentaires.

 

Pour aller plus loin

Entretien stratégique : Tereos, un groupe solide
RSE : Construire des relations solides et durables
R&D : Tereos développe les solutions du futur
Historique : Aux origines d’un groupe coopératif français