Près de 600 associés coopérateurs Tereos cultivent la luzerne en France. Une culture principalement utilisée pour la nutrition animale, secteur dans lequel le Groupe est devenu un acteur clé.

En chiffres

4

usines de déshydratation de luzerne en France

600

associés coopérateurs Tereos cultivent 11 000 hectares de luzerne en France

160000t.

de granulés de luzerne produit par Tereos Nutrition Animale à destination de près de 2 500 élevages

Valoriser toute la matière première

La luzerne, aussi appelée scientifiquement medicago puis alfalfa, est une plante légumineuse. En Europe, 85 % de la production est concentrée dans trois pays : la France, l’Espagne et l’Italie.

Principale plante fourragère utilisée pour l’alimentation du bétail, la luzerne est une véritable source de protéines et de carotène. La déshydratation de la plante permet à la luzerne de conserver toutes les qualités du fourrage frais. Semée pour 2 à 3 ans de suite, elle est coupée et récoltée trois à quatre fois par an.

La luzerne participe à une agriculture durable et à la biodiversité : elle peut se passer d’azote pour sa croissance car elle le capte dans l’air et en restitue une partie dans le sol disponible pour les cultures suivantes, elle héberge des micro-organismes et des insectes des cultures environnantes. A noter que la luzerne est une plante qui est indispensable pour les conversions en grandes cultures bio, elle permet une transition sécurisée vers l’agriculture biologique et est un facteur de réussite important.

Procédé industriel

La luzerne est fauchée, hachée puis transportée en usine pour être rapidement broyée dans des éclateurs ou dans des broyeurs à attrition. Par passage dans une presse, la luzerne fournit un résidu fibreux et un jus de pressage à 10 % de matière sèche. La déshydratation de la plante permet à la luzerne de conserver toutes les qualités du fourrage frais.

Nutrition animale

La luzerne peut être incorporée à hauteur de 10% à 30% dans l’alimentation des ruminants : bovins, ovins, caprins. En 2017, Tereos Nutrition Animale a produit près de 160 000 tonnes de granulés de luzerne à destination de près de 2 500 élevages.

Plus qu’efficace dans l’alimentation animale, La luzerne a fait l’objet d’une étude menée par la ferme expérimentale d’AgroParisTech. Celle-ci a montré que les vaches laitières en production émettent 10% de méthane entérique en moins quand elles sont nourries avec de la luzerne au lieu d’herbe.

Protéines végétales

Cette matière première naturelle riche en protéines s’utilise également pour réaliser des compléments alimentaires pour les humains. Elle est appelée extrait foliaire, c’est à dire que c’est un concentré de nutriments (protéines, vitamines, minéraux) obtenu à partir du jus de feuilles comme la luzerne. Elle peut par exemple être utilisée pour les soucis de malnutrition chez les humains.