Leader européen de la production d’amidons natifs depuis des décennies, Tereos propose une vaste gamme de produits amylacés à haute valeur ajoutée, conformément aux exigences actuelles et futures des industries alimentaire, pharmaceutique, de la chimie du végétal, de l'alimentation animale, du papier et du carton. Extrait du maïs, du blé, de la pomme de terre et du manioc, l’amidon constitue une source d’énergie majeure.

Les usages de l’amidon

L’amidon représente le carbohydrate le plus répandu dans l’alimentation. Il est apprécié par l’industrie alimentaire pour ses propriétés liantes, texturantes et stabilisantes dans les sauces, les desserts laitiers, les produits de boulangerie et les snacks. C’est aussi un composant important pour le processus de fabrication du papier. Modifiés, les amidons sont utilisés dans les produits alimentaires en tant qu’agent épaississant, stabilisant ou émulsifiant, en tant que liant pour le papier couché ou en tant qu’adhésif pour le carton ondulé.

Les produits amidonniers de Tereos

Les « amylacés » recouvrent une large gamme de produits : amidons natifs, amidons modifiés, produits sucrants (sirops de glucose, maltodextrines, dextrose, isoglucose, polyols).

Les amidons natifs

Choisis pour leurs propriétés liantes, texturantes, épaississantes, stabilisantes ou gélifiantes, les amidons natifs sont utilisés en papeterie, par exemple, pour lisser les irrégularités du papier et éviter un effet « buvard ». Utiles pour la fabrication de plaques de plâtre ou encore dans l’alimentation humaine (sauces, desserts, biscuits, etc.), les amidons natifs (notamment de pomme de terre) peuvent également être utilisés dans les bioplastiques comme les sacs plastiques dans les supermarchés.

Lorsque des fonctionnalités spécifiques sont attendues (solubilité à froid, viscosité, stabilité à la décongélation, fluidité), les amidons natifs sont transformés ou modifiés. Ils sont utilisés dans le domaine alimentaire pour faciliter la préparation (plats à réchauffer au four à micro-ondes, soupes déshydratées, conserves, etc.) et dans les secteurs industriels, notamment dans la fabrication du papier (pour améliorer la résistance mécanique du papier, son aspect de surface, etc.) et du carton ondulé. Les amidons modifiés sont aussi utilisés dans les station d’épuration pour leur effet floculant, ou encore lors de forages pour trouver du pétrole et autres hydrocarbures dans ce que l’on appelle des boues pour contrôler la pression et le remonté de ces hydrocarbures ou encore dans le textile pour améliorer l’impression ou éviter la formation d’électricité statique.

La maltodextrine est un sucre d’amidon hydrolysé caractérisé par un équivalent dextrose inférieur à 20. Sur le marché, le terme maltodextrine est l’appellation fréquente donnée à n’importe quel produit sucrant sec, qu’il s’agisse de maltodextrine ou de sirop de glucose. La maltodextrine est une poudre blanche inodore qui se dissout rapidement dans une solution aqueuse obtenue par le séchage de maltodextrine liquide ou de sirop de glucose. La technologie la plus répandue qui permet d’obtenir cette poudre est le séchage par atomisation, le refroidissement et ensuite le tamisage. Elles sont très répandues dans les aliments transformés sous la forme d’un agent épaississant ou de remplissage, mais elles équilibrent également le profil nutritionnel des denrées alimentaires, véhiculent des arômes, apportent des saveurs ou permettent d’adapter le goût sucré. Pour conclure, le remplacement du lactose par les maltodextrines constitue un excellent moyen d’améliorer les coûts et d’optimiser la volatilité des prix du marché tout en réduisant l’empreinte carbone. Parmi les applications les plus courantes figurent les laits maternisés, les sauces et les vinaigrettes, les arômes, la crème glacée et la crème de café.

En chiffres

12

amidonneries en Europe, en Asie et au Brésil

10%

du chiffre d’affaires de Tereos est issu des activités amidon et autres dérivés

2M

t de produits amylacés