Innovation

Energie

La valorisation des résidus agricoles et industriels est essentielle pour remplacer durablement et économiquement une partie des matières premières d’origine fossile. En maximisant la valorisation des productions agricoles nous assurons à nos clients et consommateurs une bonne compétitivité des produits et ingrédients.

Nos enjeux

Mettre l’économie circulaire et le territoire au cœur de nos actions en développant de nouvelles valorisations dans nos usines pour les résidus non alimentaires et préserver au maximum les ressources naturelles.

Nos objectifs

  • Favoriser l’énergie verte issue de nos matières premières en substitution des énergies fossiles (gaz, pétrole, etc)
  • Améliorer la valorisation des produits agricoles en créant de la valeur à partir de sous-produits et des résidus.
  • Augmenter notre efficacité énergétique et réduire notre empreinte carbone
  • Intégrer nos bioraffineries dans leur territoire
Connantre ED95 041218 © Michel Blossier pour Tereos (89 sur 109)_opt

Nos exemples d’application

50% de l’énergie consommée dans les usines de Tereos est d’origine renouvelable grâce à différents procédés.

Valorisation de déchets cellulosiques
Le projet Futurol vise à mettre au point et valider un procédé de production d’éthanol par voie biologique, dit de seconde génération, à partir de la lignocellulose, issue de coproduits agricoles, forestiers, de résidus ou de biomasse dédiée. Le projet débute en 2008 et se conclue en 2018 par l’installation de principes de technologies sur le site industriel Tereos de Bucy.

Des méthaniseurs pour produire du biogaz
Les vinasses sont issues de la production d’alcool à partir de betterave sucrière. En les transformant en biogaz grâce à des méthaniseurs, nous réduisons notre consommation en énergie fossile et nos émissions de CO2. C’est ainsi que sur les sites d’Artenay (France) et de Dobrovice (République tchèque), nos 2 unités de méthanisation permettent de couvrir plus de 50% des besoins en énergie des distilleries durant la campagne. Une première mondiale issue de la recherche Tereos.

 

Marché_Energie_3

La cogénération : une source d’électricité croissante
Au Brésil, au Mozambique et à La Réunion où nous transformons de la canne à sucre, nos usines sont autosuffisantes en énergie grâce à l’électricité verte produite à partir de la bagasse, le résidu fibreux de la canne broyée. Elle est brûlée dans des chaudières à haut rendement et alimente nos sites en électricité. L’excédent d’électricité peut être injecté dans le réseau public. Ainsi, à La Réunion, 12% de la consommation électrique annuelle de l’île est produite par ce procédé, qui alimente également les deux usines de Tereos. Au Brésil, Tereos fournit au réseau public l’équivalent de la consommation annuelle d’une ville de près de 1,3 millions d’habitants.

 

L’énergie à la source : la valorisation de déchets ménagers
En 2011, Tereos a noué un partenariat avec Ecostu’Air, une unité de valorisation énergétique exploitée par Suez Environnement, qui produit de l’électricité et de la vapeur verte à partir de déchets ménagers de plus de 130 communes. Située à seulement 3km de notre site de Lillebonne, cette unité fournit depuis mai 2015 près de 2/3 de la vapeur nécessaire à l’usine. En substituant le gaz naturel par de la vapeur verte, le site a non seulement réduit significativement sa consommation en énergie fossile mais a également évité l’émission de 84 000 T de CO2. Ce projet a reçu en octobre 2016 le prix « Coup de cœur du jury » des Trophées de la diversité et de la RSE de LSA (Magazine de commerce et consommation).