Communiqué de presse

Agnès Pannier-Runacher en visite à la sucrerie de Connantre félicite Tereos pour ses avancées en matière de décarbonation

Télécharger le pdf
Ce jour, Agnès Pannier-Runacher, Ministre déléguée chargée de l’Industrie, s’est rendue à la sucrerie Tereos de Connantre (Marne), l’un des premiers sites industriels français lauréat du plan France Relance.

Agnès Pannier-Runacher a été accueillie par Philippe de Raynal, Président du directoire de Tereos, Jean-Jacques Mennesson, Vice-Président du Conseil de Surveillance, Alain Carré et Pascal Foy, membres du Conseil de Surveillance qui lui ont exposé l’ensemble de la politique de décarbonation du groupe coopératif après avoir visité la sucrerie. Il s’agit de sa première visite d’une sucrerie depuis son entrée en fonction.

« La décarbonation n’est pas un vain mot dans l’industrie et les entreprises vont pouvoir en faire un vrai levier de compétitivité à l’international. Vous êtes l’incarnation d’une industrie qui innove sur ce volet. » a déclaré Agnès Pannier-Runacher, Ministre déléguée chargée de l’Industrie.

L’usine Tereos de Connantre est lauréate du plan France Relance avec un projet déposé auprès de l’ADEME s’inscrivant dans la stratégie globale de décarbonation du Groupe, initiée depuis plusieurs années. Ce projet consiste à déployer un pré-sécheur permettant de traiter les pulpes de betteraves destinées à la nutrition animale avant leur acheminement vers l’un des quatre sites de déshydratation de Tereos dans la Marne. En récupérant la chaleur, jusqu’alors inemployée, le pré-sécheur permettrait de réduire la consommation d’énergie des unités de déshydratation de 30 à 40 %.

Le groupe coopératif a déjà investi 131 M€ dans sa sucrerie de Connantre ces 7 dernières années afin d’en accroître la performance économique et environnementale.

L’objectif du site est d’atteindre, en 2022, une réduction de 30% d’énergie consommée (par rapport à 2016), de 36 000 tonnes d’émissions de CO2 et d’être totalement indépendant pour sa consommation d’eau en 2023.

Dans ce cadre, pour la prochaine campagne sucrière, le site de Connantre disposera d’un nouveau lavoir qui augmentera la capacité de l’usine à 27 000 tonnes de betteraves par jour, soit une augmentation de 22% de production et placera Connantre parmi les toutes premières sucreries de betteraves au niveau mondial. Il permettra également de réduire de 30% la consommation d’énergie et de 50% la consommation d’eau de l’activité de lavage qui est au coeur du process de transformation de la betterave.

Le groupe coopératif entend jouer un rôle fondamental dans la transition environnementale qu’il s’agisse de pratiques agricoles ou industrielles.

« La pandémie de Covid-19 a permis de prendre conscience de l’importance de la souveraineté alimentaire française. Tereos s’inscrit pleinement dans cet objectif avec la culture de la betterave et une production de sucre locales. Cependant, le maintien d’une production française nécessite que le prix du sucre soit plus rémunérateur tant pour les agriculteurs que pour cette industrie à l’économie circulaire. C’est une condition sine qua non qui nous permettra de poursuivre le financement de la décarbonation pour anticiper les attentes sociétales et répondre au cadre réglementaire français et européen. » a expliqué Philippe de Raynal, Président du directoire de Tereos.

En dépit de ce contexte, Tereos a l’objectif d’atteindre 100% de sucreries certifiées ISO 50001 (une norme visant à améliorer la performance énergétique des entreprises) à fin 2022, et que 50% de l’énergie consommée dans les usines de Tereos, au niveau mondial, soit d’origine renouvelable.

Le site Tereos Connantre en bref
Tereos est un acteur français a forte empreinte territoriale. Le site de Connantre emploie 226 personnes et plus de 2300 emplois indirects (x10) sont soutenus au niveau local. Les agriculteurs coopérateurs cultivent la betterave dans un rayon de 40 kms du site industriel.
Les projets menés à la sucrerie de Connantre sont l’un des exemples de la dynamique vertueuse de Tereos à la fois en termes d’innovation technologique que d’empreinte environnementale.
Parallèlement à sa démarche environnementale responsable et durable, le site de Connantre est la première usine en Europe à avoir déployé le programme « usine 4.0 » du Groupe. Ce programme intègre la digitalisation et la modélisation de processus clés ainsi que l’exploitation des données (big data) pour viser à terme un gain de 5% de productivité et affiner ainsi le pilotage industriel.