Tereos Menu Search

Bioéthanol

Vue d'ensemble

Sa formule chimique est la même que celle de l'alcool, mais il s'en distingue par le procédé de fabrication... et par les domaines d'application. Il est à ce jour le seul carburant liquide immédiatement disponible en substitution partielle de l'essence.

Le bioéthanol est un biocarburant incorporé à l’essence. Produit d’origine renouvelable, le bioéthanol a des effets positifs sur l’environnement : environ 60 % d’économie d’émissions de gaz à effet de serre par rapport à l’essence avec un bilan énergétique deux fois supérieur.

Le bioéthanol de 1ère génération dit bioéthanol conventionnel est produit à partir de substrats de matières premières agricoles (jus ou sirop de basse pureté). Le bioéthanol avancé est produit à partir de résidus des productions sucrières ou amidonnières. Par sa nature, ce bioéthanol n’entre en concurrence avec aucune production alimentaire. Au contraire, il est le complément d’une production alimentaire principale.

Tereos participe activement à de nombreux projets de recherche pour la production du bioéthanol de demain.

 

Modes d’utilisation (en France)

L’incorporation est d’ores et déjà banalisée avec le bioéthanol ou l’ETBE (Ethyl Tertio Butyl Ether), résultat de la synthèse du bioéthanol (49 %) et de l’isobutène (51 %). Elle est soutenue par la réglementation française.

Le superéthanol E85, utilisable dans les véhicules Flex-Fuel (fonctionnant indifféremment au bioéthanol, à l’essence ou à un mélange des deux), est un carburant constitué de 85 % de bioéthanol et de 15 % d’essence. Plus de 500 stations-service françaises proposent ce carburant.

Le SP95 – E10 est un carburant comprenant jusqu’à 10 % de bioéthanol. En France, plus de 5 000 stations-service distribuent ce carburant lancé en avril 2009. La quasi-totalité des voitures mises en circulation après 2000 sont compatibles avec le SP 95 - E10.

L’ED95 : autorisé en France depuis 2016, contient 95% de bioéthanol renouvelable et des additifs dilués dans de l’eau. Pas d’essence ni de diesel. L’ED95 se substitue totalement au diesel dans des véhicules équipés de moteurs spécifiques développés par Scania qui a une usine de production de bus et cars à Angers. L’ED95 n’est pas importé mais produit en France, notamment dans le Grand Bassin parisien. Il génère de nombreux emplois non délocalisables dans l’agriculture et l’industrie. Pour en savoir sur l'ED95

Autres produits

Le bioéthanol fournit des coproduits riches en énergie (pulpes de betteraves, bagasse de canne) et en protéines (drèches de céréales) utilisés en alimentation animale en lieu et place d’importations de tourteaux de soja.

Recherche et développement

Tereos s’engage dans la recherche et pour le développement du bioéthanol de demain en s’alliant à plusieurs projets :

  • Futurol, porté par l’Inra, vise le développement d’un procédé de production de bioéthanol de deuxième génération à partir de la biomasse cellulosique. Une installation pilote a été mise en service en 2011, à Pomacle-Bazancourt.
  • Biocore, un projet européen du programme FP7, a pour ambition de développer une raffinerie du végétal base biomasse complexe qui englobe différentes voies de première et seconde transformation de cellulose et d’hémicellulose par bioconversions en éthanol et autres bio-molécules, ainsi qu’en produits de base pour l’industrie chimique.
  • Probio3 dont l’objectif est l’étude de la production d’huiles par voie fermentaire, huiles qui peuvent être utilisées pour la production de biocarburant, jet fuel, pour l’aviation ou comme substrat pour l’oléo-chimie, voire pour des usages alimentaires, oméga 3 ou oméga 6.
  • Bioéthanol avancé, Tereos travaille à ce que le bioéthanol produit à partir des résidus sucriers ou amidonniers soit reconnu comme bioéthanol « avancé ». En effet, ce bioéthanol n’entre pas en concurrence avec la production alimentaire.

Pour plus d'informations sur le bioéthanol : www.bioethanolcarburant.com