Communiqué de presse

Rémunération de la betterave pour la campagne 2020/21

Télécharger le pdf
La campagne sucrière 2020/21 de Tereos a démarré dans ses 9 sucreries françaises dans un contexte agricole défavorable. Dans un environnement marqué par la jaunisse virale et la sécheresse, les volumes du groupe sont attendus en France en baisse de 9% malgré une hausse des surfaces emblavées et un démarrage des usines décalé afin de favoriser la croissance des betteraves.

Dans ce contexte, Tereos accueille avec satisfaction le vote favorable de l’Assemblée Nationale du projet de Loi porté par Julien Denormandie, Ministre de l’Agriculture de l’Alimentation, concernant la réintroduction temporaire et encadrée des néonicotinoïdes, seule solution aujourd’hui viable pour les agriculteurs afin de contrôler le virus de la jaunisse de la betterave, et ainsi permettre la pérennité de
cette activité en France.

Afin d’accompagner ses coopérateurs dans ce contexte particulièrement difficile et de les conforter dans leurs choix de semis 2021, Tereos a, en application des règles de la coopérative, déterminé une rémunération minimum des betteraves pour la campagne 2020/21. Les betteraves livrées et contractualisées avec Tereos seront ainsi rémunérées au minimum 24,50 euros par tonne*. A cette rémunération s’ajouteront les primes et indemnités de campagne, qui à titre indicatif ont représenté en moyenne 1,2 euros par tonne et par campagne depuis 2017.

Pour les semis 2021, Tereos recommande à ses associés coopérateurs de maintenir leurs surfaces betteravières au même niveau que celles de la campagne en cours. Cette orientation reflète les conditions favorables de marché en Europe, portées par un déficit attendu du marché européen et un redressement des cours mondiaux.

*Tonne à 16, prix d’acompte, primes d’engagement, dividendes et intérêt aux parts compris.