Communiqué de presse

Résultats semestriels 2021/22 (communiqué de presse)

Télécharger le pdf
> Activité portée par la hausse des prix
> Résultats encore impactés par les récoltes difficiles
> Déploiement du plan stratégique en ligne avec le calendrier

• Chiffre d’affaires de 2 199 millions d’euros, en hausse de 7%, porté par la hausse des prix sur l’ensemble des segments de marché et par nos activités amidonnières.

• EBITDA de 200 millions d’euros, en baisse limitée grâce à une meilleure performance des activités amidonnières en Europe et au Brésil, mais impacté par la faible campagne de canne à sucre au Brésil. Comme anticipé lors de la communication des résultats annuels, l’EBITDA du Groupe reste impacté ce semestre par la faiblesse des rendements de nos activités sucrières en Europe pendant la précédente campagne betteravière en 2020.

• Dette nette de 2 368 millions d’euros, en baisse de 166 millions d’euros par rapport au 31 mars 2021 grâce à un flux de trésorerie opérationnel positif. Le levier d’endettement est à 5,5x.

• En Europe, après une campagne 2020 marquée par la jaunisse, la campagne en cours est attendue en ligne avec les rendements historiques. La campagne brésilienne a été fortement impactée par les conditions météorologiques fortement défavorables des derniers mois.

• Tereos confirme un EBITDA cible compris entre 600 et 700 millions d’euros à fin septembre 2022 sur 12 mois glissants grâce (i) à la nouvelle stratégie commerciale du Groupe qui, combinée aux fondamentaux de marché, permet une amélioration des prix sur toutes les divisions et (ii) une normalisation des volumes de betterave en Europe et de canne à sucre au Brésil.

 

Gérard Clay, Président du Conseil de surveillance de Tereos, a souligné :
« Depuis près d’un an, le Conseil de Surveillance a missionné le Directoire sur deux axes prioritaires, le désendettement de Tereos et l’amélioration de la rentabilité des activités afin de mieux rémunérer les productions des coopérateurs. Les premières mesures économiques entreprises depuis le début de l’année nous permettent aujourd’hui de fixer un prix de la betterave aux coopérateurs résultant uniquement de la performance économique positive de Tereos France, sans recourir spécifiquement à de nouveaux financements. Sur le plan agricole, les rendements de la nouvelle campagne betteravière sont en phase avec la moyenne des cinq dernières années. Pour le secteur au Brésil, la récolte de canne à sucre a baissé de 15% en raison de conditions climatiques très défavorables. Conformément à nos attentes, les résultats de ce premier semestre restent modestes. Nous restons résolument concentrés sur l’amélioration structurelle de nos résultats grâce au déploiement de notre plan stratégique et à la poursuite de la hausse des prix. »

Philippe de Raynal, Président du Directoire de Tereos, a déclaré :
« Depuis juin, le déploiement de notre plan stratégique se poursuit, avec notamment la nouvelle politique commerciale orientée sur la création de valeur et le programme de cession d’actifs. D’autres actions seront mises en place dans les mois à venir autour des axes majeurs que sont l’excellence commerciale, l’excellence opérationnelle et l’excellence industrielle. Même si nous commençons à identifier les premiers effets dans notre activité amidonnière, les résultats des actions menées porteront leurs effets au cours des prochains mois. Dans l’ensemble, ce semestre reste principalement impacté par les engagements commerciaux pris en 2020. »