Tereos Menu Search

Tereos transforme des matières premières agricoles en sucre, en alcool et en amidon.

24 juillet 2018
10 choses à savoir sur la canne à sucre

Tereos a développé ses activités dans la transformation de la canne à sucre depuis 2000 au Brésil et 2002 dans l’Océan Indien. Découvrez 10 choses à savoir sur cette matière première.

 

1/ Certainement l'une des plantes les plus anciennement cultivées à la surface de la terre puisque sa découverte remonterait à 9000 ans, la canne à sucre serait originaire de la Nouvelle-Guinée (en Océanie).

 

2/ La canne à sucre est une grande graminée tropicale. Ce sont les tiges qui sont récoltées et non les feuilles. Elles sont principalement composées d’eau, de sucre et de fibres appelées bagasse.

3/ La canne à sucre est composée de 5 à 20 tiges de 3 à 6 mètres de haut et entre 3 et 5 centimètres de diamètre.

4/ La récolte s'effectue au moment où la concentration en sucre est optimale. Celle-ci intervient en moyenne au bout de 12 mois et s’étale sur plusieurs mois allant jusqu’à 240 jours. La canne doit impérativement entrer en process de production entre 12 et 36 heures après sa coupe. Une tonne de canne permet d’obtenir environ 115 kg de sucre

5/ Les 12 sucreries de canne de Tereos au Brésil, à La Réunion, au Mozambique, en Tanzanie et au Kenya ont transformé près de 23Mt de canne sur la campagne 17/18.

6/ Au Brésil, Tereos valorise les récoltes de 300 000 hectares de terre et bénéficie d’une plantation et d’une récolte de la canne à sucre totalement mécanisées. Le Groupe y est pionnier dans l’introduction des nouvelles technologies d’agriculture de précision.

7/ La canne à sucre représente 80% de la production mondiale de sucre, elle peut aussi être utilisée pour produire de l’énergie, de l’alcool, des aliments pour la nutrition animale ou encore de l’engrais. A partir de la canne à sucre mais aussi de la betterave et des céréales, Tereos est un acteur important de la production d’alcool/éthanol.

8/ Près de la moitié de la canne à sucre cultivée par Tereos au Brésil est déjà certifiée Bonsucro. Ce référentiel reconnu au niveau international, a pour objectif d’assurer la durabilité de la production par le biais d’initiatives responsables au plan social et environnemental.

9/ Grâce à des racines denses, la canne à sucre protège les sols des risques météorologiques. Sur l’île de La Réunion, Tereos réalise des études sur différentes variétés de cannes à sucre afin d’associer un bon rendement à des qualités adaptées au sol et au climat.

10/ La canne à sucre participe à l’autonomie en énergie. La bagasse, résidu issu du broyage de la plante, est utilisée pour produire de l'électricité à partir de la vapeur. Au Brésil, au Mozambique, au Kenya, en Tanzanie et à La Réunion, les usines de Tereos sont autosuffisantes en énergie. Au-delà, l’énergie produite peut alimenter le réseau public. A La Réunion, par exemple 12% de l'électricité de l’île est renouvelable et produite à partir de bagasse.

 

 

Pour aller plus loin

Entretien stratégique : Tereos, un groupe solide
RSE : Construire des relations solides et durables
R&D : Tereos développe les solutions du futur
Historique : Aux origines d’un groupe coopératif français